lundi 10 août 2020

L'autonomie d'Enver et Cemal par rapport au Comité Union et Progrès




La Turquie devant le tribunal mondial. Son passé, son présent, son avenir (publication du Congrès national), Istanbul, 1919, p. 102-103 :

"Directement et indirectement, officiellement et non-officiellement, une oligarchie [unioniste] détenait tout le pouvoir du pays et gouvernait à l'abri de toute responsabilité.

Comment celle-ci se servit-elle de sa formidable puissance ?

Avant de répondre à cette question donnons quelques explications sur la psychologie des hommes entre les mains de qui le pouvoir finit par se trouver concentré : Talaat, Enver et Djémal.

Disons d'abord que le premier seul représentait le parti Union et Progrès et s'appuyait sur lui. Les deux autres, tout en étant officiellement membres de cette organisation, étaient loin de se réclamer de cette qualité. Après sa nomination au poste de ministre de la Guerre, élévation qu'il dut au parti, Enver se rendit complètement indépendant de celui-ci. Sommé de se démettre de ses fonctions au cours de la guerre, ce qui donne la mesure du conflit qui s'était déclaré entre lui et le parti, Enver se trouva en posture de défier celui-ci, grâce à l'appui allemand. Le vrai, le seul dictateur, c'était lui. Naturellement Talaat et lui se trouvaient en opposition. Le parti se servait de Djémal comme contrepoids à Enver, rôle auquel le premier se prêtait tout en suivant une politique à lui faite exclusivement d'ambition personnelle.

On voit que ce qu'on a appelé le triumvirat était loin de représenter une force homogène. Les trois hommes qui le formaient gouvernaient bien le pays, mais chacun au nom de principes différents. Enver était islamiste, Talaat nationaliste, Djémal... il est difficile de déterminer ce qu'il était.

L'unité de vues, la concentration, ne put s'opérer même dans la crise suprême que traversait l'Empire."

Sur Enver Paşa : C'était Enver Paşa (Enver Pacha) : l'homme par-delà les légendes noires

Enver Paşa (Enver Pacha) dans les souvenirs de Hüseyin Cahit Yalçın

Les réformes d'Enver Paşa (Enver Pacha) à la tête du ministère de la Guerre

Enver Paşa (Enver Pacha) et les Arméniens

Les relations entre Vehip Paşa et Enver Paşa

L'armée ottomane réorganisée par Enver Paşa (Enver Pacha) : la victoire jusque dans la défaite (1918)

Le triangle Vahdettin-Kemal-Enver dans le contexte du conflit entre l'Entente et la Russie bolcheviste

Enver Paşa (Enver Pacha) : la fin d'un héros national

Enver Paşa (Enver Pacha) et Mustafa Kemal, deux géants du peuple turc


Sur Cemal Paşa : Cemal Paşa (Djemal Pacha), le "Turc turcophile"

Un entretien avec Cemal Paşa (1914) 
 
Cemal Paşa (Djemal Pacha), figure majeure de l'arménophilie turque

Hasan Cemal est-il un clown ?

Les témoignages arméniens sur le "génocidaire" Cemal Paşa (Djemal Pacha)


1922 : l'ultime visite de Cemal Paşa (Djemal Pacha) en France

L'hypothèse d'une collusion Enver-Cemal contre la Russie bolcheviste