vendredi 27 septembre 2019

Le projet islamiste de division et d'arabisation de l'Empire ottoman




Ghassan Finianos, Islamistes, apologistes et libres penseurs, Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux, 2006, p. 39 :

"Malgré son appel au panislamisme comme un front politique contre la colonisation occidentale, al-Afgânî dégage, dans son projet politique adressé au sultan 'Abd al-Hamîd [Abdülhamit II], le rôle distinct de la nation arabe dans la rénovation de la religion et la renaissance des musulmans, toutes branches confondues. Pour mettre un terme aux soulèvements nationaux il conseille au sultan ottoman de diviser l'empire en entités quasi indépendantes. Il l'invite même à adopter l'arabe comme langue nationale, ainsi qu'à arabiser les Turcs pour former une seule nation dont la capitale serait Bagdad. Ces thèses politiques contiennent des tendances libérales et d'autres, religieuses conservatrices."

Voir également : Abdülhamit II (Abdul-Hamid II) : un sultan autoritaire et réformateur

Les Arabes ont trahi l'Empire ottoman 
  
Une hypothèse sur l'anticléricalisme kémalien

Pourquoi les Turcs ne sont pas responsables du déclin du monde arabo-musulman