vendredi 4 novembre 2016

La question des libertés et des droits de l'homme dans la Turquie actuelle

En 2015, la CEDH a émis 79 arrêts de condamnation contre la Turquie, mais aussi 72 autres contre la Roumanie (Etat pourtant membre de l'UE, moins peuplé que la Turquie, et qui ne fait pas face au défi constant d'organisations terroristes telles que le PKK et le DHKP-C, ni à un voisinage aussi problématique), 43 contre la petite Grèce (membre de la CEE/UE depuis... 1981), 42 contre la Hongrie (également membre de l'UE, et située au coeur de l'Europe centrale, région plutôt paisible) et 109 contre la Russie (qui arrive donc en tête) :



En 2014, la Turquie était loin derrière la Chine et l'Iran en matière de détention de journalistes, contrairement au mensonge (rituellement répété depuis des années) sur la "plus grande prison de journalistes du monde" : 



En 2015, la Turquie était également loin derrière la France et l'Inde quant au nombre de pages censurées sur Facebook :



La loi punit le blasphème en Turquie, comme dans la démocratie indienne et six Etats de l'UE (dont la Grèce, où elle a été sévèrement appliquée) :



L'avortement est un droit pleinement reconnu en Turquie, alors qu'il est soumis à restriction dans plusieurs Etats membres de l'UE (Pologne, Irlande, Finlande) :



D'après WomanStats Project, le niveau de sécurité des femmes en Turquie est similaire à celui d'Israël et de sept Etats membres de l'UE (dont la Grèce), mais meilleur qu'en Arménie et en Russie : 



Voir également : Quelques données factuelles sur la Turquie