lundi 19 octobre 2015

L'idéal d'"européanisation" dans la Turquie kémaliste

Louis Gardet, Les hommes de l'Islam : approche des mentalités, Bruxelles, Complexe, 1984 :

"Historiquement, les premières décennies du renouveau (nahda) furent marquées par divers courants de pensée, où s'entremêlent influences européennes et ressourcement islamique. Avec Olivier Carré, nous appellerions volontiers le premier en date « courant moderniste libéral ». Il se retrouve un peu partout, certaines zones « conservatrices », — Afghânistan naguère, Péninsule arabique, — mises à part. Il fut agressif en Turquie kémaliste, très marqué en Iran, et particulièrement vif en Egypte où il se présenta comme la transposition, en milieu arabo-musulman, des modes de pensée occidentaux. Il s'agit moins d'un mouvement proprement dit que de toute une atmosphère intellectuelle. Elle imprégna le temps de Muhammad 'Alî, et trouva dans le parti Wafd son expression. Un Tahtawî (1801-1873), nourri de Saint-Simon, en fut l'un des plus notables propagandistes. A l'exemple de l'Occident l'accent est mis sur « la patrie » (al-watan), non plus sur « la Communauté du Prophète ».

L' « européanisation » (tafarnuj) fut parfois parfaitement délibérée. Ainsi, en Turquie : « appartenir à la nation turque, à la religion musulmane et à la civilisation européenne » était l'idéal proposé en 1923 par un sociologue turc [Ziya Gökalp] ; et un militant kémaliste écrivait en 1929 : « Nous sommes européens, c'est l'affirmation unanime de nous tous (...). Etre européen est notre idéal 2 »." (p. 328-329)

"2. Cf. (avec réf.) M. Rodinson, Islam et capitalisme, op. cit., p. 139." (p. 353)

Voir également : Qui était Mustafa Kemal Atatürk ?

Le kémalisme et l'islam

L'exaltation de la culture populaire turque d'Anatolie par le régime kémaliste

La lutte d'indépendance impulsée par Mustafa Kemal : une résistance à l'occupation de l'Entente et aux irrédentismes gréco-arméniens

Le kémalisme : un nationalisme ouvert et pacifique

Abdülhamit II (Abdul-Hamid II) : un sultan autoritaire et réformateur

Les Tanzimat

Le réformisme du sultan Mahmut II