samedi 26 avril 2014

L'accueil des réfugiés musulmans en Turquie au lendemain de la Seconde Guerre mondiale

"La Turquie accueillera les réfugiés musulmans des Balkans", Le Monde, 19 août 1947 :
Ankara, 18 août.

La question des réfugiés musulmans des Balkans accueillis par la Turquie menace de soulever un incident diplomatique avec la Yougoslavie.

Belgrade vient d'adresser à Ankara une note rappelant au gouvernement turc qu'un grand nombre de ces réfugiés étaient considérés comme des criminels de guerre et que sa décision constituait une violation du principe de collaboration des Nations unies.

M. Hassan Saka, ministre turc des affaires étrangères, sans faire allusion à la note yougoslave, a déclaré à la presse :

"Des mesures pour la protection de nos frères de race des Balkans ont été prises. Une commission fait actuellement une enquête dans les camps de réfugiés en Grèce et poursuivra son travail, en particulier dans les camps d'Allemagne."

Dernièrement un premier groupe de réfugiés musulmans, comprenant une cinquantaine de personnes, est arrivé en Turquie, venant de Grèce.

Il est probable que cette question sera discutée aujourd'hui au cours de la réunion des ministres. Il semble que la réponse turque à la note de Belgrade soulignera le fait que les réfugiés acceptés en Turquie ne sont pas des criminels de guerre et que la commission turque d'enquête est chargée justement de faire la discrimination nécessaire entre ces derniers et ceux dont l'attitude n'est pas sujette à caution.

M. Hassan Saka a abordé également la question des réfugiés roumains qui arrivent illégalement depuis quelque temps en Turquie, et a déclaré à ce sujet : "Il ne peut s'agir de rapatrier de force ces réfugiés."

De son côté la Transjordanie a fait savoir qu'elle admettrait sur son territoire 9.000 Caucasiens musulmans qui ne veulent pas retourner en Union soviétique.

Voir également : La situation des minorités (notamment turques) dans les Etats-nations balkaniques

La minorité turque dans la Bulgarie communiste

Expulsion, hellénisation et oppression des Albanais par le stato-nationalisme grec

L'immigraton des muhacir dans l'Empire ottoman déclinant

Une tragédie humaine occultée : les massacres et expulsions de musulmans ottomans et ex-ottomans dans les Balkans