mardi 23 avril 2013

Louis XVI et Selim III




Robert Mantran, "Les débuts de la Question d'Orient (1774-1839)", in Robert Mantran (dir.), Histoire de l'Empire ottoman, Paris, Fayard, 1989, p. 426-427 :

"(...) Selîm III, même s'il a été à l'origine d'un certain nombre d'innovations, est encore un homme du XVIIIe siècle, et il peut être considéré comme l'un de ces souverains « éclairés » qui ont marqué cette époque.

Selîm III est non seulement curieux des nouveautés introduites dans l'armée ottomane, mais aussi désireux de s'informer des autres régimes du monde, notamment de la France, en raison de la place tenue à Istanbul par les techniciens français ; il a même entretenu une correspondance avec le roi Louis XVI et a été le premier souverain ottoman à envoyer des ambassadeurs permanents dans les grandes capitales européennes. Confronté dès le début de son règne aux difficultés liées à la guerre contre la Russie, il doit retarder le lancement de réformes, mais en profite pour placer aux postes de responsabilité ses partisans dont certains vont jusqu'à envisager, outre des réformes militaires et administratives indispensables, des mesures à caractère économique et social. Comme toujours, ce mouvement va susciter des oppositions : elles finiront par triompher en 1807, mais pour peu de temps. (...)

Selîm III est partisan de l'ouverture vers l'ouest et plus particulièrement vers la France dont il apprécie la culture ; les idées nouvelles apparues avec la Révolution française se répandent et parviennent jusqu'à Istanbul où une imprimerie installée à l'ambassade de France diffuse des journaux et des pamphlets, mais dont le contenu est mal, ou pas du tout, compris par les Ottomans. Ce désir d'ouverture est partagé par diverses personnalités, notamment le re'îs ül-kûttâb (c'est-à-dire le fonctionnaire ayant en charge les Affaires étrangères) Rechîd Mehmed Efendi, qui fait nommer des ambassadeurs permanents dans diverses capitales, à l'exception de Paris en raison de l'exécution du roi Louis XVI, que Selîm III a condamnée."