samedi 23 juin 2012

La culture turque anatolienne et l'Europe du Sud-Est

Bernard Lewis, The Emergence of Modern Turkey, Londres-Oxford-New York, Oxford University Press, 1968, p. 3-4 :

"Les Turcs musulmans qui arrivèrent en Turquie étaient marqués par un ensemble complexe et divers de traditions et de cultures. Une des souches est l'anatolienne, dont l'importance fut soulignée dans la thèse officielle turque. Les Hittites ont laissé les vestiges les plus frappants et ont fait l'objet de la théorisation la plus médiatisée, et les autres peuples antiques de l'Anatolie ont sans aucun doute laissé également leur marque. L'Anatolie n'est, cependant, pas la seule souche. L'Empire ottoman à partir de son premier siècle était une puissance balkanique aussi bien qu'anatolienne, et la Roumélie fut longtemps le principal centre. C'est seulement de nos jours qu'elle a perdu sa position centrale, ainsi que celle de Constantinople-Istanbul, la ville impériale avec ses traditions millénaires d'Etat et de civilisation, l'ancien lien entre les territoires européens et asiatiques de l'Empire.

Tout visiteur en Turquie, en particulier celui qui entre par le Sud ou par l'Est, doit être immédiatement frappé par la survie vigoureuse de ces traditions locales au sein de l'islam turc. Beaucoup de choses vont les porter à son attention — la maison et la mosquée de village anatoliennes, si différentes dans le style et la structure de celles de la Syrie et de l'Irak ; les tonalités balkaniques, presque européennes de la musique turque du genre dit populaire, au lieu de la musique "classique" à la manière perso-arabe ; les coupoles aux airs byzantins sur les mosquées et les motifs décoratifs grecs et sud-est-européens à la fois dans le stylisme formel et l'artisanat paysan."

Voir également : L'influence turco-ottomane en Europe

Le développement d'un syncrétisme religieux dans les Balkans ottomans

Le mythe du "joug ottoman" dans les Balkans

Le processus de turquisation des populations anatoliennes

L'Europe sans les Turcs : une Europe incomplète et illusoire