lundi 21 mars 2011

Le nationalisme albanais de la Renaissance nationale (Rilindja) et la civilisation ottomane

Serge Métais, Histoire des Albanais. Des Illyriens à l'indépendance du Kosovo, Paris, Fayard, 2006, p. 23 :

"Il convient de noter que le nationalisme des frères Frashëri, comme d'ailleurs de la plupart des acteurs de la Renaissance nationale, n'est pas un nationalisme fondé sur le rejet de la culture turque ottomane. Ils lui sont au contraire très attachés. Ils ne se placent pas dans une logique de rupture, mais plutôt de coopération entre une nation émergente, l'Albanie, dont, du fait de leur autorité morale, ils sont les dirigeants naturels, et la Turquie. Ils considèrent que leurs intérêts sont communs : il s'agit de contenir les nationalismes slaves dans le Nord et le nationalisme grec dans le Sud. Mais il faudrait pour cela que les Turcs reconnaissent la nation albanaise et lui accordent l'autonomie territoriale et la souveraineté nécessaires."